Installation : en root Si ce n’est pas encore fait :

example sous debian
[apt install gimp gimp-gutenprint imagemagick convert]



Pour rajouter des centaines de fonts, allez ici :
fonts en téléchargement ici
Puis décompressez les fichiers zip et déposez les dans : .gimp-2.8/fonts
Voir aussi les articles pdftk-convert watermarking imagemagic.

PS: Vos fonts peuvent être mise pour tous vos logiciels, dans ce cas vous les déposez dans /usr/share/fonts/truetype/
Le logiciel gimp (couplé si l’on est malinou avec imagemagick) est un outil puissant, je me cantonnerai à quelques exemples tant les possibilités sont nombreuses..

The gimp est utilisable pour une grande variété de tâches de manipulations d’images comme la retouche photo, la composition ou la création d’images. Il peut être utilisé pour convertir un format d’image en un autre.
Nombreux format de fichiers acceptés : GIF, JPEG, PNG, XPM, TIFF, TGA, MPEG, PS, PDF, PCX, BMP et plein d’autres.
Des boites à outils sont proposés dans des fenêtres, ainsi que dans le menu. Une fois ouvert, gimp se compose de plusieurs fenêtres, l’image est en générale au centre et des fenêtres flottantes tout autour : La boîte à outils, les options de la boîte à outils, l’historique et la fenêtres ancrables : calques : canaux : chemins : Toutes ces fenêtres peuvent être réunies en une seule avec le menu fenêtre..mode fenêtre unique.. Ouvrir une image, si elle est pas dans le bon sens, menu image transformation rotation.. sélectionner juste une partie avec rectangle, carré ou elliptique et ensuite faire calque -rogner la sélection (la partie choisie reste seule à l’écran image- mode RGB ou niveau de gris
Dans toutes configuration on peut faire édition - annuler opérations et revenir sur tous les choix effectués tant que rien n’est sauvegardé ou exporter.. cliquez sur Filtre / Décor / Ajouter une bordure, vous aurez le choix de la couleur et de l’épaisseur de la bordure... pour mettre du texte sur votre image, il y a dans le menu outil - texte, mais si la fenêtre outil est ouverte, ce qui est le plus pratique, sélectionnez texte qui est représenter par la lettre A en majuscule, une boite s’ouvre, option de l’outil dans laquelle vous choisissez la police de caractère ainsi que la taille et la couleur.. l’outil de déplacement avec les 4 petites fléches en forme de croix, vous permet de déplacer le calque de votre texte. votre texte comme chaque image ou texte de calque peuvent être modifié, dans la boite à outil vous avez, rotation pour faire tourner, outil de mise à l’échelle, perspective, retournement, déformation, essayez et n’oubliez pas que vous pouvez toujours faire édition annulez.... le choix de texte sera plus grand si vous avez rajouté des polices sur votre distribution... Une fois terminé exporter sous XXX.. Si vous n’ êtes pas sûr de vous, faites enregistrer sous, et le format xcf vous sauvegardera un document de travail sous lequel vous pourrez reprendre et changer vos options..

Enregistrer et enregistrer sous :avec le format xcf, cet image pourra être ré-ouverte avec tous ses filtres et pourra être de nouveau modifier sous gimp. Par contre la ligne au dessus, vous avez Écraser réexporter l’image dans le fichier importé, dans le format d’importation Si vous souhaitez sauvegarder une image vers un autre format, comme jpg gif png ou autre format, vous devez exporter.

Lire les menus, ce n’est pas toujours parlant, le mieux donc est d’essayer et de montrer le résultat. Allons y .

Précision Un couleur est composé de trois couleurs. Les couleurs fondamentales qui sont le bleu, le rouge et le vert. Avec ces 3 couleurs nous avons en gros 16 millions de nuances.

Ouvrez the gimp, si vous avez deux écrans, c’est le top. un pour travailler et l’autre pour les fenêtres d’outil,sinon, fenêtre..mode fenêtre unique vous ouvre une seule page avec les outils intégrés.. comme beaucoup d’autres logiciel, gimp peut imprimer ou numériser.. Ouvrir une image, si elle est pas dans le bon sens, menu image transformation rotation.. sélectionner juste une partie avec rectangle, carré ou elliptique et ensuite faire calque-rogner la sélection (la partie choisie reste seule à l’écran image-mode RGB ou niveau de gris .


cliquez sur le rectangle noir pour pouvoir choisir ses couleurs




outil déplacer


Cet exemple d’un avion où j’ai changé le nom de la compagnie et rajouté un logo sur la partie arrière est très simple, seulement, si j’ouvre l’image et que je gomme directement le nom de la compagnie, je me retrouve avec un vilain colombin. Pour éviter ceci, puisque l’avion est blanc, j’ouvre alors une nouvelle image, par défaut, gimp me propose les mêmes dimensions que l’image courante, je dis ok, je saisis alors dans la boite à outil l’outil remplissage qui est représenté par un petit pot de peinture qui se déverse. je le place sur la nouvelle image et je remplis le fond de blanc. Maintenant, je clique droit sur l’image de mon avion et je fais "édition copier", puis je vais sur ma nouvelle image à fond blanc et je fais "édition coller". Je crée un nouveau calque avec le menu Calque, nouveau calque. Je peux gommer le nom de la compagnie, j’ai un blanc parfait pour écrire, le nouveau nom. sélectionner la lettre "en gras" dans la boite à outil (souvent un A) qui vous ouvre la boite "option des outils pour le texte, vous choisissez la police de caractère, ainsi que la grosseur en pixel, et vous vous placez à l’endroit où vous voulez écrire, ne vous en faite pas puisque vous pouvez ensuite déplacer, tourner, inverser votre texte, et bien plus encore..le mieux est de faire des essais.. export as avion-Gnu.png. choisissez l’e répertoire et le tour est joué







REDIMENSIONNER ET RÉDUIRE LE POIDS D’UNE IMAGE
Méthode simple pour redimensionner



Pour réduire votre image, menu Image Echelle et taille de l’image Méthode plus efficace pour le web, réduire le poids de l’image
j’ouvre une image avec gimp qui pèse 1,6 Mo, puis je fais Export As.


cliquer sur Options avancées puis exporter. je choisi le jpg qui est le format le moins lourd


ci j’ai réduit la qualité à 32 et je garde optimiser, progressif
L’image est passé de 1,6 Mo à 195Ko
j’aurai pu faire plus petit... faite vos essais en variant




À propos des images animées "apng"

Animated_Portable_Network_Graphic

Ce n’est encore lu par tous les logiciels (xnview le fait)
On peut convertir dans les 2 sens
Toujours sous debian

[apt install apng2gif gif2apng]

Commande:

apng2gif image.png
dans l'autre sens
gif2apng image.gif


calcul de poids d’une image

Pour déterminer le poids d’une photo en méga-octets (Mo), il faut utiliser la formule savante suivante : définition de l’image multipliée par 3 et divisée par (1024x1024). Explications. Le capteur CDD d’un appareil capte le flux lumineux et le dissocie en trois composantes : rouge, vert et bleu. Chacune de ces trois couleurs primaires est codée sur 8 bits, soit un octet. La définition de l’image correspond au nombre de pixels qui la composent. Par exemple, pour une photo de 2048x1536 pixels, il suffit de multiplier ces deux chiffres pour obtenir le nombre de pixels de l’image. Soit 3145728 pixels. Comme chaque pixel est codé sur trois octets, il faut multiplier ce chiffre par 3 : le poids de cette image est donc de 9437184 octets. Pour convertir cette valeur en kilo-octets (Ko), il faut la diviser par 1024. Donc 9437184 octets équivaut à 9216 Ko. Et pour convertir cette valeur en méga-octets, il faut la diviser à nouveau par 1024. L’image (non compressée) de 2048x1536 pixels pèse donc 9 Mo.

une image de définition 2048x1536
pour avoir le nombre de pixel de l’image
tu multiplies les deux nombres
et par 3 pour le nombre d’octets
ça, ça dépend de l’encodage
en bmp c’est ça

En console, avec les outils dispos :
[identify image.png]
ou
[identify -format "%wx%h" image.jpg]
ou
[ file image.png]

* Les captures d’écrans *
Sous Gimp menu Fichier - Créer




sous linux plusieurs autres possibilités, dont :
* apt install xfce4-screenshooter * logiciel graphique * apt install scrot * ligne de commande

- Options
scrot : le logiciel
-c : le compteur
-d : le délai
6 : les secondes du délai. là, 6 secondes pour cacher les trucs tout autour du sujet à capturer avant de shooter !
- Une option intéressante pour créer des miniatures en même temps
scrot -cd 6 -t 10 iop.png
- Le -s permet de sélectionner la parti à copier (la fenêtre choisie) avec la souris
- Pour définir la fenêtre a capturer
l’option -a 0,0,1024x800


* autre possibilité :
sleep 5 ; import -window root mon-écran.ps
convert mon-écran.ps mon-écran.png
Afin de réaliser une capture d’écran de cette fenêtre, utilisez la commande « import » en indiquant l’identifiant à l’option « -window » :
import -window 0x1600077 screenshot.jpg
le symbole de votre souris devient une croix pour vous indiquer de sélectionner la fenêtre choisie
comme l’option -s de scrot

* Ce qui ressemble un peu à la capture vidéo d’une fenêtre avec ffmpeg
ffmpeg -f x11grab -r 25 -s 1920x1080 -i :0.0 -vcodec libx264 -crf 0 -preset ultrafast output.mkv

- amusez vous :o)


Des tutos sur Gimp au format pdf

The Gimp : le plugin gminc

The Gimp : créer boutons logos motifs...

The Gimp : transformer-détourner une image...

The Gimp : animation : globe tournant...

The Gimp : animation gif.

The Gimp : découpage et collage.

The Gimp : perspective

The Gimp : illusion et fractaliser

The Gimp : Améliorer le contraste d’une photo

The Gimp : imagemagick

The Gimp : le plugin flèche